Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 12:00

 

Georges-Eekhoudlaan--c-Bert-Bevers-.JPG

Foto: © Bert Bevers

 

Myrtes et Cyprès

 

Orchestre solennel qui jamais ne s’arrête,

Ma voix se joindrait-elle en un hymne de fête ?

Ou bien, pécheur, devrais-je exhaler mes sanglots

Avec le rossignol, le zéphyr et les flots?

Mon rôle est indécis, mon âme est un mystère:

Le créateur seul sait mon but sur cette terre.

L’homme est un voyageur que dirige sa main;

Il rencontre parfois, sur le bord du chemin,

Un arbrisseau cachant sous son jeune feuillage

Un doux nid qu’il défend contre le vent d’orage.

bruits d’ailes, caquets, gazouillements joyeux!

L’homme écoute en passant ce que disent entre eux

Ges hôtes du printemps, bijoux de la nature,

Tous ces petits oiseaux à la voix fraîche et pure.

Il écoute rêveur,.. Et moi, combien de fois

Ne me suis-je arrêté dans l’épaisseur des bois

Pour inspirer mon vers à cette insouciance

Qui règne, ô chantre ailé ! dans ta douce romance!


Georges-Eekhoud--courtesy-Jan-Lampo-.jpg

Georges Eekhoud (1854-1927)

(courtesy Jan Lampo)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de CDR-Mededelingen
  • : Nederlandse en Franse literatuurgeschiedenis, onuitgegeven teksten, politieke en culturele actualiteit
  • Contact

Recherche