Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 03:06


Félicitation à Bart de Wever. Non pas pour ces idées mais de la façon dont il est resté calme devant un animateur très tendu et mal à l'aise et aussi devant les 3 journalistes arrogants qui posent des questions de façon agressive et ne laisse pas parler et lui coupe la parole.

*

Je suis gêné pour Bart De Wever !!! Bravo à lui d'avoir garder son calme devant cette bande de "journaliste" arrogant. Je n'ai pas pu regarder plus de 10min tellement le ton de ceux-ci étaient des plus déplacé. Cette émission était très mauvaise et j'espère que la RTBF va s'auto-critiquer. Les francophones n'ont vraiment pas montré une bonne image et je ne parle pas des réponses des sondages... pathétique.

*

Je suis wallon et pour moi Bart De Wever est un prédateur. Mais j'ai été outré par l'arrogance des journalistes, c'est une chose de mettre un homme politique dans les cordes, mais il y a la manière et c'était lamentable.

Je ne suis pas persuadé qu'un homme politique wallon aurait encaissé cela avec autant de courrage.
Sincèrement, ce soir Bart De Wever a marqué un point.

*

On aurait dit un tribunal mais à charge, sans vouloir entendre ce qui n'entre pas dans le moule et ne cessant de le couper. Est-ce ça le journalisme ? Et Luc VDK n'a certainement pas apprécié d'être remis à sa place comme ce fut le cas alors qu'il évoquait une conversation qu'il a eue avec BdW "en off". BdW a eu raison de le "claquer" là-dessus. BdW un provocateur ? oui. Mais lui reste cohérent avec ses idées (dont on peut discuter mais pas dans de telles conditions).

*

J'ai été particulièrement déçu par le ton de l'émission. Le but manifeste des journalistes était de diaboliser un peu plus encore Mr De Wever. Résultat : un fameux coup d'épée dans l'eau. La hargne, voire la haine dont était teintée chaque question n'a heureusement pas déstabilisé l'interlocuteur qui s'est en fin de compte montré le plus à l'aise sur le plateau. Pouvons-nous espérer autant de franchise et d'honnêteté de la part des futurs invités wallons et bruxellois ? Les prochaines émissions ne seront-elles plus seulement des instructions à charge ?

*

La RTBF continue dans le même registre. L'invité n'était pas là pour répondre aux questions mais bien pour être matraqué moyennant des questions tendancieuses auxquelles il n'avait pas l'occassion de répondre puisqu'il était interrompu dès qu'il commençait à corriger l'image que vous avez créé de lui et qu'il répondait aux questions, ce qui était pourtant l'objectif prétendu de l'émission. C'était honteux, tout comme votre programme bye bye belgium dans laquelle vous avez fait une caricature haineuse de la Flandre. Avec une attitude pareille il ne faut pas être surpris si quelqu'un appelle la RTBF radio milles collinnes.

*

La façon dont Bart De Wever a été reçu sur le plateau de la nouvelle émission de la RTBF a été tout simplement honteuse, scandaleuse. Ce qui aurait dû être un dialogue s’est avéré être une mise en accusation publique. Il ne manquait plus que la réplique d’une chaise électrique pour asseoir Bart De Wever, à en voir l’attitude révoltante des sois disants « intervenants » : systématiquement attaqué, Bart De Wever était confronté à des accusations impudentes plus qu’à de réelles questions d’opinion, et s’est vu plusieurs fois coupé sèchement la parole... Je ne comprends pas cette attitude qui témoigne d’un esprit borné et pour le moins fermé à tout échange d’opinions et toute ouverture de position. Les questions posées – la façon dont elles l’étaient – étaient clairement irrespectueuses et méprisantes. Tout individu – quoique critiquable puisse-t-il être – a droit à la liberté d’expression, et d’autant plus lorsque celui-ci est invité à exprimer ses opinions politiques sur un plateau télé.

*

Je ne partage pas les opinions de M. Dewever. Mais votre émission m'a déplu car, jamais, vous ne lui avez laissé le temps de répondre à vos

questions. Aucune nuance, donc. C'était une émission uniquement à charge, et je sais aujourd'hui exactement ce que vos "interrogateurs" lui reprochent, mais pas ce que lui en pense J'aurais aimé comprendre ses raisonnements, même si je ne partage pas ses idées. Mais ce fut un assaut d'affirmations et de slogans, à la limite du harcèlement; jamais de

raisonnements, immédiatement interrompus.

Dommage.

*

Au final, Bart De Wever représente moins une menace pour la Belgique que la façon dont la RTBF et les médias francophones en général agissent vis-à-vis de cette situation politique et traitent les problèmes de fond. Il est vraiment temps d’arrêter d’accuser systématiquement et ouvertement les représentants politiques flamands d'"extrémistes séparatistes". Cette attitude n’arrange rien. Elle aggrave au contraire le problème en ne permettant pas de le comprendre par un dialogue.Il est fort déplorable de voir l’attitude d’un média national tel que la RTBF vis-à-vis de cette situation politique à laquelle elle prétend « ouvrir le débat ». En accusant constamment et en ne permettant pas le dialogue, la RTBF et les médias francophones en général participent au spasme national et la désolidarisation des citoyens de notre pays. Les médias ont un rôle très important à jouer face à ladite "crise" que nous connaissons, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la RTBF ne participe pas à créer un dialogue avec la communauté flamande et à rendre compte de la mentalité des citoyens flamands, mais à attaquer systématiquement et ouvertement les représentants politiques de la Flandre. Il est déplorable en effet de constater que la RTBF ne remplit pas son rôle de médiateur entre les communautés mais accroît au contraire une tension communautaire qu’elle a par ailleurs alimenté de son propre chef par la diffusion de son déplorable « faux JT »...

*

En bref, pour une chaîne publique qui se dit si culturellement intéressante vis-à-vis des chaînes privées, la RTBF m'a fortement déçu.

Sachez que je suis entièrement contre les idées de M. de Wever mais je suis tout aussi contre un manque de professionnalisme aussi évident.

Sachez, vous, les journalistes que c'est vous qui montez la Flandre contre nous et avec un certaine fierté!

*

Le travail de journaliste politique ne sort pas grandi au vue des prestations des journalistes de la RTBf dans cette nouvelle émission.

Vote sondage était "surréaliste", vos questions étaient téléphonées, vos interventions étaient risibles, vos connaissances du dossier étaient plus que perfectibles et vos attaques personnelles étaient navrantes. On peut même affirmer que vous avez sombré dans une forme de populisme larvé...

Je ne partage pas du tout les idées de Mr De Wever, néanmoins je salue son courage d'avoir accepté de venir dans cette émission, de s'être exprimé en français, et d'avoir défendu ses idées sans "langue de bois". Et ce n'était pas facile face à des journalistes qui ont oublié la plus élémentaire des politesses : laisser s'exprimer leur invité !

Dans ce "lynchage" médiatique déplorable, le calme et le courage de Mr De Wever méritent le respect.

*

Je trouve proprement lamentable la façon dont cette "émission politique" a été menée. Le procès, à charge uniquement, instruit contre Bart D dans le but unique d'en donner aux francophones l'image qu'ils voulaient voir, celle d'un flamingant antisémite, est choquante. Quant au rôle d'animateur-interrogateur joué par F de Brigode qui interrogeait son invité assis sur la table en le surplombant et en lui faisant la leçon comme un mauvais instituteur, il me semble déontologiquement "limite".
Par ailleurs, je souscrit totalement au commentaire de M. Bitran, publié sur ce forum, qui traitait de la parodie de sondage "vite fait mal fait" lâché en fin d'émission.

Il y a une différence entre ne pas être d'accord avec De Wever et le regarder se faire lyncher sans rien dire. On aurait du le laisser parler, non le "soumettre à la question" et le couper sans arrêt.

*

J'attendais cette nouvelle émission avec une certaine appréhension! Je n'ai malheureusement pas été rassuré! Si c'est encore cela de la tv de service public?

Le déroulement était parfaitement prévisible: On harcèle l'invité par des questions à l'emporte-pièce,

 sur des thèmes superficiellement traités, bref ... on fait du show, pas de l'info!

De plus, la personnalité de M. De Wever se prêtait à merveille à ce traitement. Vous ne risquiez rien à le maltraiter ainsi. Même si ce Monsieur ne m'inspire pas grande sympathie je n'ai pas du tout apprécié cette caricature de journalisme. J'espère que vous allez vous ressaisir et démontrer que vous pouvez faire mieux que ce lamentable spectacle de bateleurs hargneux.

A ce propos, déploierez-vous la même énergie et le même ton avec une de nos excellences wallonnes: Di Rupo ou Reynders?? J'en doute!

Cette émission conforte encore un peu plus le dépit que m'inspirent les dérives de la RTBF: superficialité, complaisance, peopolisation, ... pub!!

*

N'ayant à priori aucune sympathie pour ce politicien,j'ai au fil de l'émission évolué en sa faveur tant j'ai trouvé "dégueulasses" {excusez le mot) les moyens employés par 4 comparses pour le mettre en difficultés:bouts de phrases hors contexte,coupures ,interruptions,etc.Si c'est ça du "journalisme" !

*

Je trouve ce genre d'émission très intéressant car l'occasion est ainsi donnée à un homme politique d'expliquer ses idées. Mr. De Wever a eu le courage d'ouvrir le feu et de venir répondre (en français) aux questions des journalistes. Bien que ne partageant pas les opinions de Bart De Wever, j'estime qu'il a le droit de les exprimer sans être continuellement interrompu par Johanne Montay et François de Brigode qui ont plusieurs fois essayé de le ridiculiser avec leurs remarques ironiques. Je ne pense pas que Mr De Wever se sera senti respecté, ni que ces deux journalistes francophones auront oeuvré pour une meilleure compréhension entre nos deux communautés. C'est dommage et je pense que l'on n'a rien à gagner à diaboliser Bart De Wever car, bien que très provocateur et faisant parfois preuve d'un humour douteux, je le crois démocrate, nationaliste sans doute mais pas d'extrême droite!

*

Bart De Wever a répondu à vos agressions de manière très cohérente, mis à part quelques petites erreurs. Encore mieux : j'ai trouvé qu'il a mené le débat, la RTBF est passée pour une bande d'amateurs.
Bart De Wever a réussi un grand coup grâce à vous : il vous a flanqué une raclée en direct et devant tout le monde.

Votre agressivité vous a donné le rôle du méchant, du mauvais. Elle vous a aussi donné le rôle des ignares, de ceux qui accusent sans fondement ; vous avez donné de la crédibilité à cet homme.

*

Je n'ai pas apprecié du tout le ton et l'agressivité de cette émission.

Il ne s'agissait, tant dans les reportages que dans les interventions des journalistes, que d'une attaque personnelle, arrogante et grossière d'un personnage qui n'attendait que cela.Un minimum, Monsieur de Brigode est de ne pas intervenir grossièrement lors des réponses de votre invité et de le laisser developper ses arguments. Il s'agissait d'une "chasse a l'homme" qui n'a , une fois de plus pas relevé le niveau des émissions de la RTBF.

Vous êtes presque arrivés à l'effet contraire de ce que vous avez voulu démontrer maladroitement : rendre cet homme sympathique.

Une fois mais pas deux....encore une émission mal ficelée.. dommage

*

Monsieur De Wever , je ne suis en rien en accord avec vos vue sur la Belgique , mais je reconnais qu'il vous fallait beaucoup de courage et de persévérance pour tenir tête à des journalistes ne vous laissant pas finir vos phrases. Existerait-il un seul politicien francophone pour tenir tête en Néerlandais aux journalistes de la VRT? La Belgique peut vivre , mais il faudrait que les journalistes cessent de jouer aux incendiaires et que les politiciens cessent de jouer avec l'avenir de leurs compatriotes.

*

Cette première émission avait-elle pour but

-- de mettre en difficulté et ridiculiser Bart de Wever ou d'informer le public sur ce qu'il pense?
-- de le fusiller de questions sans lui laisser la possibilité de développer son argumentation, en l'interrompant dès qu'il ouvre la bouche?

-- d'essayer de lui faire dire ce qu'il ne veut pas dire, par exemple son opinion sur le prince Philippe. Quelle que soit cette opinion elle ne saurait pas être plus méchante que ce qu'on a déjà lu dans la presse et qui n'a pas provoqué de réaction

-- de mettre "en valeur" des journalistes en montrant "qu'ils ne s'en laissent pas conter"?
-- de diffuser des séquences "visuelles" censées être comiques mais sans aucun contenu?
-- de défendre des valeurs telles que la monarchie alors que celle-ci est contestée par de nombreux wallons; de Wever n'a rien dit de choquant à cet égard

Je suis wallon et opposé au "droit du sol". Mais une émission comme celle-là n'a rien de constructif !!

*

Monsieur De Wever, je salue votre courage. Tenir aussi longtemps votre sang froid face à d'aussi antipathiques journalistes révèle chez vous une grande force de caractère. Je suis Wallon, ma compagne est Flamande, nous sommes choqués de la manière dont vous avez été traité. Aucune objectivité journalistique, le média francophone paraît bien pâle. Une accumulation d'erreurs et de procédés douteux ont cherché à dénicher chez vous les pires intentions (déclarations "off" et j'en passe). Je déplore la piètre qualité de journalistes censés représenter un service public, lequel ? De quel public parle-t-on ? Le niveau des journalistes était de loin inférieur au niveau de l'invité. L'image que le média wallon a donné ce soir aux téléspectateurs flamands est désastreuse. De l'huile sur le feu, rien de plus. Du superficiel, rien de plus. L'audimat vous traîne vers le dangereux travers de la politique spectacle!

(bijeengesprokkeld door HFJ)

 

Zie vorige berichten.

Partager cet article

Repost 0
Published by CDR-Mededelingen - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de CDR-Mededelingen
  • : Nederlandse en Franse literatuurgeschiedenis, onuitgegeven teksten, politieke en culturele actualiteit
  • Contact

Recherche